.comment-link {margin-left:.6em;}

plANTS 9 from outerspace

30 avril 2005

Sous une fourmi


Aperçu de l'implantation des pattes sous le corps.

Photo du jour


Meeting entre 5 fourmis à la surface du gel.

29 avril 2005

Le gel nutritif : composition d'après son brevet



La composition du gel fait l'objet d'une demande de brevet, au nom de la société Plant Cell Technology. Ce brevet a été déposé en juin 1997 à l'USPTO (office des brevets et des marques américain, c'est-à-dire l'équivalent de l'INPI en France).

L'invention revendiquée porte sur un "milieu d'habitat pour des fourmis et d'autres invertébrés" (je traduis approximativement, avec l'aide du traducteur automatique de Google).

La publication du brevet permet de connaître la composition du gel de l'Antquarium.

Voici l'abstract du brevet :
"Un milieu d'habitat sans sol, particulièrement pour des fourmis, permettant la viabilité d'une fourmi ou d'une colonie de fourmi sans fourniture d'aliments additionnels. Le milieu comporte la combinaison d'un milieu de culture et d'un agent chimique pour réduire ou empêcher la contamination microbienne du milieu de culture. Le milieu est de préférence sous forme d'espace libre ou de gel teinté, et permet aux fourmis d'être observées dans tout le milieu. Le milieu est d'un intérêt particulier pour un usage en vivarium de fourmis."

Les revendications proprement dites (une quinzaine) donnent la composition du gel et des variantes. La revendication principale indique notamment la composition suivante :

"methylchloroisothiazolinone in a concentration range of about 2.0 to 2.6 g/l; methylisothiazolinone in a concentration range of about 0.6 to about 0.8 g/l; magnesium chloride in a concentration range of about 15.0 to 30 g/l; and magnesium nitrate in a concentration range of about 15.0 to 30 g/l;"

La description de l'invention précise aussi les éléments nutritifs du milieu de culture et les agents anti-microbiens que l'on peut inclure.

Pour plus d'informations, on peut consulter le texte intégral du brevet (en anglais) grâce à la base de données de l'USPTO.

28 avril 2005

Etat de la structure des tunnels


Vue depuis la face Nord-Ouest (prise juste avant que le cadavre soit déplacé).

Ballade dans le gel


Ant gel blues.

Transport de corps


Le cadavre de la fourmi noire a été descendu un peu plus bas, dans la gallerie verticale au Nord.

Embouteillage à l'embranchement


Ca se bouscule au portillon.

27 avril 2005

Eclairage à leds bleus



Et voilà ! Il suffit de poser le vivarium sur l'ampoule pour avoir un effet original. La lumière se diffuse au travers du gel et le fait rayonner. Cool !

Fabrication d'un éclairage bleu



Comme je l'avais annoncé, je vais essayer d'éclairer le vivarium par des leds bleus placés en dessous.
J'ai trouvé une ampoule constituée de plusieurs leds bleus. C'est pas donné (13 euros). On peut trouver ce genre d'ampoule sur le site de Conrad.
Pour l'alimentation, c'est du 12 volts. Le marchand m'a dit d'essayer de brancher l'ampoule sur un transfo quelconque. J'ai pris celui de mon rasoir qui sort 9 volts et j'ai scotché les fils comme j'ai pu. Ca a marché du premier coup !

Au ralenti



Le rythme d'avancement des galleries est désormais un peu plus lent.

26 avril 2005

Une fourmi coincée


Une des fourmis a l'air d'être coincée dans l'entrée du couloir Nord.
Position bizarre...

Mission STS-107 "ants in space"


Le gel de l'Antquarium est une matière très spéciale, qui a été utilisée au cours d'expériences lancées dans l'espace par la Nasa.

L'étude de l'habitat des fourmis en microgravité pendant le vol de la navette spatiale était un projet de la Fowler High School à Syracuse (New York). L'expérience consistait à comparer l'influence de l'apensenteur sur la façon dont les fourmis allaient creuser leurs tunnels. Un groupe de fourmis témoin gardé dans un Antquarium similaire était resté sur terre comme référence pour le comparer ensuite avec les galleries creusées par les spatio-fourmis.

Le gel spécial avait donc pour fonction de servir à la fois d'habitat (sans être déformé par l'apensanteur ni la poussée et les vibrations du décollage), de substance nutritive et de fongicide.

Sur le site de Spacehab, on peut trouver un compte rendu complet de l'expérience avec des photos et des vidéos de l'évolution du vivarium embarqué et du témoin (un peu comme mon blog, mais plus balèze au niveau scientifique !). Une brochure explique en détail les spécificités de l'expérience "ants in space". Il est indiqué notamment que c'est un gel d'agar, mis au point par Plants Technology Inc. qui a été employé (plus de détails dans un prochain billet).

Cette expérience a été conduite dans le cadre des missions STS-107 (qui se sont déroulées sur plusieurs années). Ce programme s'est terminé tragiquement le premier février 2003 avec la disparition de l'équipage à bord de Columbia.

25 avril 2005

Une fourmi


Gros plan de fourmi.

Répartition des zones


Sur cette vue à 45°, on voit un peu mieux comment la gallerie horizontale serpente et aussi la répartition des zones occupées par les fourmis en surface :
  • au Nord (en haut à droite de l'écran) : entrée de la gallerie principale.
  • à l'Ouest (en haut à gauche de l'écran) : le plus gros tas de boulettes de gel, c'est un peu la zone "poubelle".
  • à l'Est : pas trop de fourmis à l'écran, pourtant d'habitude, c'est leur zone préférée pour roupiller. Ici, elles ont sans doute été gênées par la lumière.
  • au Sud : leur refuge au moment où le cliché a été pris.
(chaque coin du bocal correspond à un point cardinal, pour se repérer au fil du temps)

Boyau horizontal


La gallerie "horizontale" au milieu prend la direction Sud et remonte vers le centre du bocal, puis redescend. La gallerie fait un coude quand elle atteint pratiquement la surface comme si, à ce moment là, les fourmis avaient compris qu'il fallait redescendre pour rester dans le gel.

Comme c'est en plein milieu du gel, c'est quasi-impossible de faire la mise au point.

Les fourmis ne creusent plus beaucoup cette partie.

Eclairer le vivarium


Sur ce site on peut trouver un accessoire spécialement dédié à l'éclairage des gros modèles d'Antquarium (ceux en courbe).

Le truc, c'est d'éclairer les galleries par en-dessous avec des LED bleus. Je vais essayer de voir si je peux bricoler un éclairage similaire sans que ça chauffe le gel (les fourmis peuvent être perturbées par une différence de température). Je promets rien car je suis pas bricoleur (si vous avez des conseils, je prends...).

Prolongement timide de la gallerie Nord



Les insectes mineurs continuent en direction du fond du vivarium. Le cadavre reste à sa place à l'embranchement avec l'entrée de la gallerie horizontale.

La gallerie verticale au Nord se termine par un redressement.

Un cadavre au carrefour


La fourmi noire qui s'était battue seule contre toutes les autres fourmis (racistes !) n'a évidemment pas eu le dessus. Elle a clamsé. Pendant un jour ou deux, le cadavre est resté à la surface du gel.
Et puis là, les autres ont bizarrement décidé de descendre le corps dans la gallerie Nord. Elle l'ont laissé au croisement des deux galleries. Je ne comprends pas pourquoi elles décident de se boucher le passage avec ce cadavre.
Restent donc 9 fourmis.

Hors du gel


En ballade sur les parois.

23 avril 2005

Creuse creuse creuse...


Ca s'active à tous les étages.

22 avril 2005

Prolongement de la gallerie verticale


Direction le fond du bocal : la gallerie Nord est prolongée à la verticale.

Télécharger le manuel de l'Antquarium

Le site de Globus, qui commercialise différents modèles d'Antquarium, propose un manuel (format pdf) en téléchargement.

Il suffit de laisser son email sur le formulaire de cette page. Vous recevez ensuite le lien pour télécharger le manuel (en anglais).

20 avril 2005

Gallerie au centre


La gallerie, après avoir remontée vers l'est prend maintenant la direction du centre du vivarium (le fond de cette photo).

19 avril 2005

Remontée à l'est


Redressement confirmé : le puit devient un hameçon.

18 avril 2005

Deux contre un


Les antagonistes essayent de s'arracher mutuellement les pattes médianes avec leurs mandibules. Au milieu, la fourmi noire -un peu seule pour le coup- est en mauvaise posture.

Bataille de fourmis


J'ai ajouté deux fourmis : la population est de dix individus.
Après un moment, il y a un peu d'action dans le vivarium : une des fourmis bouffe la patte de l'autre.
J'ai du attraper une fourmi d'une autre colonie.

17 avril 2005

Rose des vents


Pour se repérer dans la progression et l'orientation des galleries, mettons que le trou qu'elles viennent d'entamer soit au Nord.

Redressement


L'orientation de la gallerie change : rétablissement à l'horizontale.

Première gallerie

Après une nuit, les fourmis ont creusé une première gallerie.



Ca y est, les excavations commencent ! Dans leur coin préféré les fourmis creusent un trou qui commence à devenir une gallerie verticale.

16 avril 2005

Premières explorations


J'ai capturé huit fourmis.

Pendant les premières heures que les fourmis passent dans leur nouvel environnement, on peut observer :
  • une phase d'agitation : la fourmi qui vient d'être capturée et transférée dans le vivarium court dans tous les sens. Après quelques minutes, elle s'épuise et comprend qu'elle n'ira pas loin.
  • une deuxième phase de découverte du gel. La matière doit les intriguer les fourmis et se coller sur leurs pattes. Elles passent pas mal de temps à se nettoyer les antennes ou les pattes.
  • troisième phase : regroupement. La plupart des fourmis s'entasse dans un des quatres coins. Pourquoi celui là et pas un autre ? Peut être parce que c'est le point culminant...

Capture des fourmis


Vu que la notice est manquante, je me suis débrouillé sans.

Première chose à faire : capturer les fourmis qui vont peupler le vivarium. -> Direction le jardin.

Plus facile à dire qu'à faire. Les insectes courent dans tous les sens et évidemment, ils vont pas grimper sur le petit bout de bois livré avec le vivarium dès qu'on l'approche. Une petite ruse : verser une goute (pas plus) de sirop sur la baguette.
Une seconde petite boite avec le fameu gel bleu est prévue spécialement pour la capture des fourmis.

C'est pas la peine d'essayer d'en capturer plus d'une à la fois : dès qu'on veut mettre la fourmi numéro deux dans la boite de capture, la numéro un en profite pour se faire la malle. Résultat, on essaye de rechopper la première et pendant ce temps, la numéro deux en profite pour rejoindre elle aussi son habitat naturel.

Je suppose donc que la notice doit dire d'attraper les fourmis une par une.

Le vivarium à fourmis de Nature & Découvertes

Le vivarium de Nature & Découvertes

Ce vivarium est disponible dans les magasins Nature et Découvertes, sous la référence 30128170 pour environ 10 euros (voir la notice sur le site Nature & Découvertes).

Selon les informations indiquées sur la boite, le vivarium contient :
  • 1 récipient de gel,
  • 1 flacon pour attraper les fourmis,
  • 1 baguette en bois,
  • 1 étui de transport avec mousqueton,
  • 1 notice.
La boite que j'ai achetée était entourée de cellophane, pourtant au moment du déballage petite déception : aucune notice n'était jointe.